VIDAL Recos

Rééducation fonctionnelle : Infarctus cérébral

Introduction
Mise à jour : 22 Janvier 2019
Introduction
La rééducation a une efficacité démontrée sur les troubles moteurs et cognitifs, même en cas d'infarctus cérébral sévère, d'autant plus si elle est précoce, intense et prolongée, mais également si elle est tardive. Elle devrait idéalement débuter à l'hôpital dans le service aigu de neurologie ou de médecine, puis dans un centre spécialisé. Elle doit ensuite être poursuivie en hôpital de jour, dans un centre spécialisé, dans le cadre d'une hospitalisation à domicile (HAD) ou avec le concours d'équipes mobiles, ce qui est encore rarement possible en France. Une recommandation de bonne pratique de la HAS (« Accident vasculaire cérébral : méthodes de rééducation de la fonction motrice chez l'adulte », HAS, juin 2012) présente et évalue les différentes techniques utilisables en fonction des périodes : phase aiguë (avant le 14e jour post-AVC), phase subaiguë (entre le 14e jour et 6 mois post-AVC) et chronique (après 6 mois post-AVC).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.