VIDAL Recos

Prescription et populations particulières : Médicaments et personnes âgées

Généralités
Mise à jour : 22 Janvier 2019
Généralités
L'âge en soi ne contre-indique aucune thérapeutique, mais la fragilité liée au vieillissement et les situations physiopathologiques qui lui sont associées peuvent modifier l'objectif des traitements et leur rapport bénéfice/risque, nécessiter une adaptation des modalités thérapeutiques, voire remettre en question le bien-fondé d'une nouvelle prescription.
Les sujets âgés souffrent souvent de pathologies chroniques. L'association de telles affections incite à une prescription pluri-médicamenteuse, polymédication à réévaluer régulièrement.
Chez le sujet âgé, peut-être plus qu'ailleurs, le médicament ne résume pas le soin et il est nécessaire de favoriser toutes les approches thérapeutiques non médicamenteuses.
L'information du patient et des aidants éventuels est un acte essentiel concernant notamment les modalités du bon usage, le recueil des effets indésirables et leur transmission au médecin traitant.
Il est généralement admis que la notion de « personnes âgées » concerne les sujets de plus de 75 ans mais, en cas de polypathologie, ceux de plus de 65 ans sont inclus dans cette notion.
Les précautions nécessaires à la prescription médicamenteuse chez les personnes âgées a conduit la HAS à développer depuis 2006 un programme de recommandation spécifique en pratique clinique (le PMSA, Prescription Médicamenteuse chez le Sujet Âgé)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.