VIDAL Recos

Dermatite atopique de l'adulte

Prise en charge
Mise à jour : 22 Janvier 2019
Prise en charge
Dermatite atopique de l'adulte
Dermatite atopique de l'adulte
1
Lésions inflammatoires
Elles sont caractérisées par des plaques érythémateuses, squameuses, excoriées le plus souvent, pouvant être papuleuses ou œdémateuses. L'existence d'un suintement doit faire éliminer une surinfection bactérienne ou virale.
Une exposition récente à un allergène doit être recherchée en cas de poussée sévère.
2
Dermocorticoïdes
La crainte d'effets secondaires ne doit pas limiter leur prescription.AE
Les dermocorticoïdes d'activité faible (classe IV) sont inefficaces dans la dermatite atopique.
Ceux d'activités modérée (classe III) et forte (classe II) sont prescrits en cure courte sur les lésions très inflammatoires, et plus prolongées sur les lésions lichénifiées.AE
Les dermocorticoïdes d'activité très forte (classe I) sont indiqués en cure courte sur les lésions très inflammatoires.
La forme galénique dépend des lésions : crème pour lésions suintantes et plis, pommade pour lésions sèches et/ou lichénifiées, lotion pour cuir chevelu.
Il n'y a pas de place pour la corticothérapie générale dans la prise en charge de la dermatite atopique.
3
Antihistaminiques H1
Ils peuvent être prescrits en cas de prurit important pour des durées courtes.Grade A Aucune étude n'a montré leur efficacité sur les poussées au long cours.
4
Mesures adjuvantes
Les émollients ont une efficacité démontrée sur la sécheresse cutanée et la prévention des rechutes.Grade B Ils peuvent être utilisés en alternance avec les dermocorticoïdes.
Les mesures d'hygiène sont utiles pour prévenir les surinfections (bain tiède, pains ou gels sans savon).AE
5
Tacrolimus topique
Médicament d'exception, sa prescription est réservée au dermatologue.
Selon la HAS (avis de la Commission de la Transparence, novembre 2013), le tacrolimus topique peut être proposé chez l'adulte, en 2e intention, dans les poussées sévères réfractaires aux corticoïdes et peu étendues, principalement du visage et du cou, mais n'a pas de place en prévention des récidives.
1
Lésions inflammatoires
Elles sont caractérisées par des plaques érythémateuses, squameuses, excoriées le plus souvent, pouvant être papuleuses ou œdémateuses. L'existence d'un suintement doit faire éliminer une surinfection bactérienne ou virale.
Une exposition récente à un allergène doit être recherchée en cas de poussée sévère.
2
Dermocorticoïdes
La crainte d'effets secondaires ne doit pas limiter leur prescription.AE
Les dermocorticoïdes d'activité faible (classe IV) sont inefficaces dans la dermatite atopique.
Ceux d'activités modérée (classe III) et forte (classe II) sont prescrits en cure courte sur les lésions très inflammatoires, et plus prolongées sur les lésions lichénifiées.AE
Les dermocorticoïdes d'activité très forte (classe I) sont indiqués en cure courte sur les lésions très inflammatoires.
La forme galénique dépend des lésions : crème pour lésions suintantes et plis, pommade pour lésions sèches et/ou lichénifiées, lotion pour cuir chevelu.
Il n'y a pas de place pour la corticothérapie générale dans la prise en charge de la dermatite atopique.
3
Antihistaminiques H1
Ils peuvent être prescrits en cas de prurit important pour des durées courtes.Grade A Aucune étude n'a montré leur efficacité sur les poussées au long cours.
4
Mesures adjuvantes
Les émollients ont une efficacité démontrée sur la sécheresse cutanée et la prévention des rechutes.Grade B Ils peuvent être utilisés en alternance avec les dermocorticoïdes.
Les mesures d'hygiène sont utiles pour prévenir les surinfections (bain tiède, pains ou gels sans savon).AE
5
Tacrolimus topique
Médicament d'exception, sa prescription est réservée au dermatologue.
Selon la HAS (avis de la Commission de la Transparence, novembre 2013), le tacrolimus topique peut être proposé chez l'adulte, en 2e intention, dans les poussées sévères réfractaires aux corticoïdes et peu étendues, principalement du visage et du cou, mais n'a pas de place en prévention des récidives.
Cas particuliers
Lichénification
Une corticothérapie locale forte ou très forte en cure prolongée peut être prescrite, après avis spécialisé, jusqu'à la guérison complète.
Érythrodermie
Il s'agit d'une éruption érythémateuse et squameuse, souvent suintante et généralisée, sans espace de peau saine, d'installation aiguë ou subaiguë.
Elle doit être prise en charge en milieu spécialisé afin d'éliminer une autre cause d'érythrodermie et de discuter d'un traitement systémique.
Atteinte isolée des paupières
Atteinte isolée des paupières
Le tacrolimus pommade trouve une bonne indication sur l'atteinte isolée des paupières de l'adulte.
La suite de cette rubrique est réservée aux professionnels de santé libéraux et pharmaciens d'officine exerçant en France (en activité, étudiants ou retraités), et disposant d'un compte valide.

Se connecter ou S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.