Accompagner l'évolution
des pratiques médicales

VIDAL Recos

Maladies rares

Hypophosphatémie liée à l'X
Mise à jour : 21 Février 2023
Sommaire
Hypophosphatémie liée à l'X
L'hypophosphatémie liée à l'X ou « X-Linked Hypophosphatemia » (XLH) ou encore rachitisme hypophosphatémique lié à l'X est une maladie génétique dominante du gène PHEX du chromosome X. Cette anomalie entraîne une augmentation de la protéine FGF 23 (facteur de croissance des fibroblastes 23) qui inhibe la réabsorption tubulaire rénale des phosphates et qui est donc la cause d'une déplétion de l'organisme en phosphates nécessaires à la formation osseuse. La prévalence est de 1-9 pour un million. Les signes peuvent aller d'une hypophosphatémie, anomalie biologique isolée à une maladie invalidante avec troubles de la marche et déformations articulaires. Elle se révèle parfois dans les deux premières années de vie, au début de la période de marche par des déformations des membres inférieurs. Mais elle n'est parfois décelée que chez l'adolescent ou à l'âge adulte, chez un sujet de taille réduite avec des douleurs articulaires, des déformations des poignets et genoux, des altérations de la mobilité et une entésopathie (avec calcification des tendons et des capsules articulaires). Des anomalies dentaires sont possibles (avec abcès). Plus rarement sont observés des tableaux proches de l'ostéomalacie et des pseudo fractures ou des fractures sans traumatisme. Le diagnostic est évoqué par l'hypophosphatémie et la réduction de la réabsorption tubulaire du phosphate. En l'absence de traitement, il n'y a pas d'élévation de la 1,25-(OH)2 vitamine D. Il n'y a pas d'anomalies notables de la calcémie, des autres formes de la vitamine D, ni de la parathormone. Les phosphatases alcalines sont élevées chez l'enfant et souvent normales chez l'adulte. L'origine est génétique : variant du gène PHEX du chromosome X entraînant une affection unizygote chez le sujet mâle et hétérozygote chez la femme. Le traitement conventionnel comporte l'administration de phosphate et de calcitriol qui peut entraîner une néphrocalcinose qu'il importe de dépister. La chirurgie orthopédique est parfois nécessaire. Le burosumab est un anticorps monoclonal entièrement humanisé dirigé contre le facteur de croissance des fibroblastes 23 (FGF23). Il réduit les déformations osseuses du poignet et du genou et élève la phosphatémie. Ses effets indésirables fréquents sont des infections (rhinopharyngites, abcès dentaire), douleurs lombaires, céphalées, vertiges, syndrome des jambes sans repos, nausées. Plus rarement sont possibles des réactions d'hypersensibilité, hyperphosphatémie, néphrocalcinose, minéralisation ectopique. Il doit être prescrit par un médecin expérimenté dans la prise en charge de cette affection. Les effets indésirables fréquents sont des infections (rhinopharyngites, abcès dentaire), douleurs lombaires, céphalées, vertiges, syndrome des jambes sans repos, nausées. Plus rarement sont possibles des réactions d'hypersensibilité, hyperphosphatémie, néphrocalcinose, minéralisation ectopique. La HAS en juin 2021 considère que le burosumab en monothérapie est un traitement de l'hypophosphatémie liée à l'X avec signes radiographiques d'atteinte osseuse : de 1re intention chez les enfants âgés d'un an et plus et les adolescents en phase de croissance osseuse, ou ayant terminé leur croissance atteints de forme sévère compliquée pour laquelle l'administration du traitement conventionnel n'est pas optimale ; de 2e intention (c'est-à-dire patients réfractaires au traitement conventionnel) chez les adolescents ayant terminé leur croissance osseuse, ainsi que chez les adultes. La durée optimale de traitement est inconnue, mais le burosumab initié pendant l'enfance ou chez l'adolescent en phase de croissance osseuse, s'il est efficace, doit être maintenu malgré des incertitudes sur son efficacité et sa tolérance au long cours. Il s'administre par voie sous-cutanée toutes les 2 ou 4 semaines. Il doit être prescrit par un médecin expérimenté dans la prise en charge de cette affection. Le conseil génétique est nécessaire afin de dépister des cas éventuellement méconnus dans la famille et d'informer les futurs parents.
Burosumab (CRYSVITA)