VIDAL Recos

Cirrhose

Prise en charge
Mise à jour : 22 Janvier 2019
Prise en charge
Cirrhose non compliquée (classe A du score de Child-Pugh)
Cirrhose non compliquée (classe A du score de Child-Pugh)
1
Bilan initial
Dosage annuel de : ASAT, ALAT, phosphatases alcalines, gamma-GT, bilirubine totale, NFS plaquettes, TP, albuminémie, créatininémie, glycémie à jeun. Si ces paramètres s'altèrent, il est recommandé de rechercher d'éventuelles complications.
Une échographie abdominale est indispensable à la recherche de signes de cirrhose et de complications (ascite, thrombose porte, carcinome hépatocellulaire, etc.).
Une fibroscopie œsogastroduodénale (FOGD) est également recommandée à la recherche de signes d'HTP (varices œsophagiennes, gastropathie).
En cas d'ascite de grade 2 (ascite modérée) ou 3 (ascite volumineuse ou tendue), une ponction diagnostique est indispensable avec dosage des polynucléaires neutrophiles et des protides et mise en culture.
2
Prévention du risque infectieux
Prévention des infections bactériennes : soins buccodentaires et cutanés, limitation des gestes invasifs.
Traitement rapide de toute infection bactérienne.
Vaccinations contre l'hépatite A (si non immunisé), l'hépatite B (si non immunisé), la grippe et le pneumocoque.
3
Prévention du risque iatrogène
Aucun geste n'est anodin chez le cirrhotique. Il convient de le protéger contre des risques liés aux explorations et aux traitements médicaux. (Voir Suivi et adaptation du traitement.)
4
Prévention du risque d'hémorragie digestive
Absence de varices œsophagiennes : fibroscopie œsogastroduodénale (FOGD) à renouveler tous les 2 à 3 ans.Grade A
Petites varices œsophagiennes : FOGD à renouveler tous les 1 à 2 ans.Grade A
Varices œsophagiennes moyennes ou grosses : prévention du risque d'hémorragie digestive. Traitement par bêtabloquants non cardiosélectifs à vieGrade A : propranolol 160 mg par jour, ou nadolol 80 mg par jour (hors AMM), posologies à adapter en fonction de la tolérance, ou, en cas d'intolérance ou de contre-indication aux bêtabloquants, ligature endoscopique, avec contrôles réguliers de la FOGDGrade A.
5
Dépistage du carcinome hépatocellulaire (CHC)
Âge, sexe masculin, consommation d'alcool, hépatites B et C augmentent le risque de CHC.
Si lésions focales hépatiques à l'échographie ou augmentation de l'alphafœtoprotéine : avis spécialisé.
1
Bilan initial
Dosage annuel de : ASAT, ALAT, phosphatases alcalines, gamma-GT, bilirubine totale, NFS plaquettes, TP, albuminémie, créatininémie, glycémie à jeun. Si ces paramètres s'altèrent, il est recommandé de rechercher d'éventuelles complications.
Une échographie abdominale est indispensable à la recherche de signes de cirrhose et de complications (ascite, thrombose porte, carcinome hépatocellulaire, etc.).
Une fibroscopie œsogastroduodénale (FOGD) est également recommandée à la recherche de signes d'HTP (varices œsophagiennes, gastropathie).
En cas d'ascite de grade 2 (ascite modérée) ou 3 (ascite volumineuse ou tendue), une ponction diagnostique est indispensable avec dosage des polynucléaires neutrophiles et des protides et mise en culture.
2
Prévention du risque infectieux
Prévention des infections bactériennes : soins buccodentaires et cutanés, limitation des gestes invasifs.
Traitement rapide de toute infection bactérienne.
Vaccinations contre l'hépatite A (si non immunisé), l'hépatite B (si non immunisé), la grippe et le pneumocoque.
3
Prévention du risque iatrogène
Aucun geste n'est anodin chez le cirrhotique. Il convient de le protéger contre des risques liés aux explorations et aux traitements médicaux. (Voir Suivi et adaptation du traitement.)
4
Prévention du risque d'hémorragie digestive
Absence de varices œsophagiennes : fibroscopie œsogastroduodénale (FOGD) à renouveler tous les 2 à 3 ans.Grade A
Petites varices œsophagiennes : FOGD à renouveler tous les 1 à 2 ans.Grade A
Varices œsophagiennes moyennes ou grosses : prévention du risque d'hémorragie digestive. Traitement par bêtabloquants non cardiosélectifs à vieGrade A : propranolol 160 mg par jour, ou nadolol 80 mg par jour (hors AMM), posologies à adapter en fonction de la tolérance, ou, en cas d'intolérance ou de contre-indication aux bêtabloquants, ligature endoscopique, avec contrôles réguliers de la FOGDGrade A.
5
Dépistage du carcinome hépatocellulaire (CHC)
Âge, sexe masculin, consommation d'alcool, hépatites B et C augmentent le risque de CHC.
Si lésions focales hépatiques à l'échographie ou augmentation de l'alphafœtoprotéine : avis spécialisé.
La suite de cette rubrique est réservée aux professionnels de santé libéraux et pharmaciens d'officine exerçant en France (en activité, étudiants ou retraités), et disposant d'un compte valide.

Se connecter ou S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.