VIDAL Recos

Cancer du poumon

Prise en charge
Mise à jour : 19 Octobre 2021
Prise en charge
Cancer bronchique non à petites cellules - Stades I et II
Cancer bronchique non à petites cellules - Stades I et II
1
Détermination du stade de la maladie
La stratégie thérapeutique est guidée par le stade de la maladie d'après la classification TNM.
Stades
N0N1N2N3M1a-b
Tout N
M1c
Tout N
T1aIA-1IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T1bIA-2IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T1cIA-3IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T2aIBIIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T2bIIAIIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T3IIBIIIAIIIBIIICIV-AIV-B
T4IIIAIIIAIIIBIIICIV-AIV-B
2
Critères d'éligibilité à la chirurgie
La chirurgie est le traitement de référence du CBNPC de stades I et II.
Le terrain (fonction respiratoire notamment) ou le refus du patient sont les seules contre-indications à une prise en charge chirurgicale.
3
Chimiothérapie néoadjuvante (préopératoire)
Elle peut être une alternative à la chimiothérapie adjuvante (postopératoire).
Le protocole recommandé est une bithérapie à base de sel de platine.
4
Chirurgie d'exérèse
L'objectif est une résection macroscopique et microscopique complète (R0). Chez les patients à risque opératoire standard, l'exérèse est au moins une lobectomie. Toutefois, en cas de tumeur de moins de 2 cm sans atteinte ganglionnaire associée, une segmentectomie peut être discutée. Le curage ganglionnaire médiastinal systématique est recommandé.
5
Facteurs de mauvais pronostic
Ce sont en particulier : la taille de la tumeur, l'atteinte ganglionnaire médiastinale, la présence d'un envahissement vasculaire, lymphatique ou de la plèvre viscérale ou encore d'un engainement périnerveux.
6
Chimiothérapie adjuvante (postchirurgicale)
Le protocole recommandé est une bithérapie à base de sel de platine. L'association cisplatine-vinorelbine est le schéma le mieux validé.
Le protocole thérapeutique consiste en 4 cycles à 21 jours d'intervalle, chacun associant cisplatine à J1 et vinorelbine à J1 et J8.
7
Radiothérapie
Une radiothérapie (externe) conformationnelle (limitée au volume tumoral) à visée curative est systématiquement envisagée.
Une radiothérapie stéréotaxique ou un traitement par radiofréquence peuvent être proposés dans le cas particulier d'une petite tumeur non opérable.
1
Détermination du stade de la maladie
La stratégie thérapeutique est guidée par le stade de la maladie d'après la classification TNM.
Stades
N0N1N2N3M1a-b
Tout N
M1c
Tout N
T1aIA-1IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T1bIA-2IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T1cIA-3IIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T2aIBIIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T2bIIAIIBIIIAIIIBIV-AIV-B
T3IIBIIIAIIIBIIICIV-AIV-B
T4IIIAIIIAIIIBIIICIV-AIV-B
2
Critères d'éligibilité à la chirurgie
La chirurgie est le traitement de référence du CBNPC de stades I et II.
Le terrain (fonction respiratoire notamment) ou le refus du patient sont les seules contre-indications à une prise en charge chirurgicale.
3
Chimiothérapie néoadjuvante (préopératoire)
Elle peut être une alternative à la chimiothérapie adjuvante (postopératoire).
Le protocole recommandé est une bithérapie à base de sel de platine.
4
Chirurgie d'exérèse
L'objectif est une résection macroscopique et microscopique complète (R0). Chez les patients à risque opératoire standard, l'exérèse est au moins une lobectomie. Toutefois, en cas de tumeur de moins de 2 cm sans atteinte ganglionnaire associée, une segmentectomie peut être discutée. Le curage ganglionnaire médiastinal systématique est recommandé.
5
Facteurs de mauvais pronostic
Ce sont en particulier : la taille de la tumeur, l'atteinte ganglionnaire médiastinale, la présence d'un envahissement vasculaire, lymphatique ou de la plèvre viscérale ou encore d'un engainement périnerveux.
6
Chimiothérapie adjuvante (postchirurgicale)
Le protocole recommandé est une bithérapie à base de sel de platine. L'association cisplatine-vinorelbine est le schéma le mieux validé.
Le protocole thérapeutique consiste en 4 cycles à 21 jours d'intervalle, chacun associant cisplatine à J1 et vinorelbine à J1 et J8.
7
Radiothérapie
Une radiothérapie (externe) conformationnelle (limitée au volume tumoral) à visée curative est systématiquement envisagée.
Une radiothérapie stéréotaxique ou un traitement par radiofréquence peuvent être proposés dans le cas particulier d'une petite tumeur non opérable.
La suite de cette rubrique est réservée aux professionnels de santé libéraux et pharmaciens d'officine exerçant en France (en activité, étudiants ou retraités), et disposant d'un compte valide.

Se connecter ou S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.