VIDAL Recos

Parasitoses

Prise en charge
Mise à jour : 19 Octobre 2021
Prise en charge
Parasitoses intestinales : ascaridiose, oxyurose, trichocéphalose, ankylostomose, tæniasis, anguillulose, giardiose, cryptosporidiose, microsporidiose, cyclosporose
Parasitoses intestinales : ascaridiose, oxyurose, trichocéphalose, ankylostomose, tæniasis, anguillulose, giardiose, cryptosporidiose, microsporidiose, cyclosporose
1
Suspicion de parasitose intestinale
Les parasitoses intestinales se manifestent par des troubles digestifs non spécifiques (douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées). Quelques symptômes peuvent être évocateurs. Un séjour en zone d'endémie est un indice important. Elles constituent dans les pays en développement, essentiellement sous les tropiques, un problème majeur de santé publique (voir Tableau 1).
2
Hyperéosinophilie
Une hyperéosinophilie sanguine n'est présente que dans les helminthoses, jamais dans les protozooses. En dehors des allergies et de quelques collagénoses, elle est très évocatrice. Cependant, elle évolue avec le temps, apparaissant lors de la phase de migration larvaire, atteignant un maximum dans un délai variable selon les parasites (voir Tableau 2), puis régressant quand le parasite est installé à l'état adulte dans le tube digestif (courbe de Lavier). Ainsi, une éosinophilie normale n'élimine pas une parasitose intestinale acquise depuis déjà quelques mois. En cas d'anguillulose, l'éosinophilie est oscillante, avec un pic à chaque cycle d'auto-infestation.
3
Recherche des parasites intestinaux
Elle s'effectue par l'examen parasitologique des selles. Les parasites n'émettant pas des œufs ou des kystes chaque jour, il faut effectuer au moins 3 examens, si possible espacés de 2 ou 3 jours (sauf urgence). Chaque examen parasitologique comprend un examen direct (pour déceler les protozoaires sous forme végétative mobile) et 2 techniques de concentration. Dans certains cas, le patient a éliminé un ver avec les selles ou lors d'un effort de vomissement, le diagnostic est alors facilité par la description du ver (voir Tableau 3).
4
Répartition des parasitoses digestives (exclusives ou mixtes)
HelminthesProtozoaires
CosmopolitesAscaris, oxyure, trichocéphale, tænias, trichinelloseGiardia, Cryptosporidium, Microsporidium
TropicalesAnkylostome, anguillule, schistosomoseAmibes, Cyclospora
5
Patients immunodéprimés
Chez les patients immunodéprimés, des protozooses opportunistes peuvent survenir, ainsi que l'anguillulose qui peut alors diffuser dans tout l'organisme. La restauration de l'immunité est indispensable pour éliminer la parasitose.
1
Suspicion de parasitose intestinale
Les parasitoses intestinales se manifestent par des troubles digestifs non spécifiques (douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées). Quelques symptômes peuvent être évocateurs. Un séjour en zone d'endémie est un indice important. Elles constituent dans les pays en développement, essentiellement sous les tropiques, un problème majeur de santé publique (voir Tableau 1).
2
Hyperéosinophilie
Une hyperéosinophilie sanguine n'est présente que dans les helminthoses, jamais dans les protozooses. En dehors des allergies et de quelques collagénoses, elle est très évocatrice. Cependant, elle évolue avec le temps, apparaissant lors de la phase de migration larvaire, atteignant un maximum dans un délai variable selon les parasites (voir Tableau 2), puis régressant quand le parasite est installé à l'état adulte dans le tube digestif (courbe de Lavier). Ainsi, une éosinophilie normale n'élimine pas une parasitose intestinale acquise depuis déjà quelques mois. En cas d'anguillulose, l'éosinophilie est oscillante, avec un pic à chaque cycle d'auto-infestation.
3
Recherche des parasites intestinaux
Elle s'effectue par l'examen parasitologique des selles. Les parasites n'émettant pas des œufs ou des kystes chaque jour, il faut effectuer au moins 3 examens, si possible espacés de 2 ou 3 jours (sauf urgence). Chaque examen parasitologique comprend un examen direct (pour déceler les protozoaires sous forme végétative mobile) et 2 techniques de concentration. Dans certains cas, le patient a éliminé un ver avec les selles ou lors d'un effort de vomissement, le diagnostic est alors facilité par la description du ver (voir Tableau 3).
4
Répartition des parasitoses digestives (exclusives ou mixtes)
HelminthesProtozoaires
CosmopolitesAscaris, oxyure, trichocéphale, tænias, trichinelloseGiardia, Cryptosporidium, Microsporidium
TropicalesAnkylostome, anguillule, schistosomoseAmibes, Cyclospora
5
Patients immunodéprimés
Chez les patients immunodéprimés, des protozooses opportunistes peuvent survenir, ainsi que l'anguillulose qui peut alors diffuser dans tout l'organisme. La restauration de l'immunité est indispensable pour éliminer la parasitose.
La suite de cette rubrique est réservée aux professionnels de santé libéraux et pharmaciens d'officine exerçant en France (en activité, étudiants ou retraités), et disposant d'un compte valide.

Se connecter ou S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.